Comment soigner les boutons de fièvre et herpès

Herpès génital : La définition

 L’herpès génital, une maladie transmissible

 L’herpès génital est une maladie infectieuse transmissible soit directement par des rapports sexuels (on parle alors d’IST : infection sexuellement transmissible), soit indirectement par  les doigts lorsqu’ils ont étés en contact avec une partie du corps elle même infectée (bouton de fièvre par exemple). Ce sont près de deux millions de français qui sont touchés chaque année par le virus de l’herpès.

Le virus à l’origine de cette maladie est le plus souvent le HSV-2 (Virus Herpès Simplex) et plus rarement le HSV-1, ce dernier étant majoritairement à l’origine de l’herpès labial.

Une infection bénigne… à priori

L’herpès génital est considéré habituellement comme une infection bénigne. En effet, les conséquences sur une personne en bonne santé sont quasis nulles et, une fois « la crise » passée, il n’y aura pas de traces physiques.

Néanmoins, ce point est à nuancer. Les personnes touchées par l’herpès génital et dont le système immunitaire est affaibli, par une autre maladie par exemple, sont susceptibles d’être plus gravement touchés. De plus, l’herpès génital provoque chez certaines personnes une honte entraînant parfois une dépression. Ce dernier point et à prendre au sérieux et ne doit pas être négligé.

L’herpès génital est une infection chronique

Cela signifie que toute personnes porteuses du virus ne pourra pas s’en défaire. Heureusement, il existe de nombreux traitements contre l’herpès permettant de réduire les symptômes ainsi que limiter le nombre de crise d’herpès.

Le virus HSV se déclare immédiatement après la contamination de l’individu. Il peux ensuite se passer plusieurs années avant qu’une nouvelle crise ait lieu. Néanmoins, le virus reste toujours présent dans le corps de l’individu à l’état latent et peux se manifester à n’importe quel moment (voir les causes de l’apparition de l’herpès génital). A l’heure actuelle, il n’existe aucun vaccin permettant de lutter contre ce virus et seule une prévention durant l’acte sexuel ainsi que un traitement de fond aideront à lutter contre l’herpès génital.

Lire la suite : Les causes et la transmission de l’herpès génital

 

Sur le même sujet

3 commentaires
  1. Bonjour,
    mon mari et moi avons certainement contracté l’herpès génital: moi, deux, trois boutons sur les grandes lèvres, lui beaucoup plus de boutons sous le nombril. Il a eu aussi des difficultés à uriner, telles qu on a du lui poser une sonde urinaire pour trois semaines. Il s’agit là de notre prima infection, et j’aimerais savoir si il risque de devoir avoir une sonde a chaque poussée ? Ensuite, sachant que nous sommes tous les deux infectés, doit-on se protéger l’un de l’autre ? J’aimerais savoir si l’herpès génital peut se transformer en herpès labial au cours d’un cuni ou une fellation sans protection entre nous deux déjà infectés
    Merci pour vos réponses.

Laisser une réponse