Comment soigner les boutons de fièvre et herpès

Les causes et la transmission de l’herpès labial

Les causes de l’herpès labial

Le virus de l’herpès labial appelé bouton de fièvre ou parfois « feu sauvage » touche entre 70 et 90% de la population. Néanmoins seul 10% environ développent réellement la maladie. Selon les dernières études, il semblerait que ce phénomène soit dû à des prédispositions génétiques.

Le virus de l’herpès a la particularité d’être un virus récurrent, c’est à dire qu’il s’endort et se réveille. Certains facteurs entraînent la résurgence du virus chez une personne qui en est porteuse. Il peut s’agir :

  • Une forte fatigue, un stress ou une anxiété peut suffire à faire ressurgir le virus
  • Le soleil après une exposition prolongée ou l’exposition à certains rayons (UVB ou UV synthétique) sont responsable de près de 25% des résurgences du virus
  • Une maladie infectieuse de type grippe ou fièvre favorise l’apparition du bouton de fièvre
  • Les menstruations ou la grossesse est aussi un élément déclencheur
  • La prise de cortisone…

Il s’agit ici d’une liste non exhaustive. D’autres facteurs propres à certaines personnes peuvent faire ressurgir le virus de l’herpès : prise de certains aliments,  allergies…Consultez nos 7 conseils pour éviter l’apparition du bouton de fièvre

 

Transmission et contagion du bouton de fièvre

L’herpès (ou bouton de fièvre) est un virus extrêmement contagieux et aucun médicament ou vaccin ne peux diminuer ce risque. Le meilleur moyen reste de traiter rapidement l’herpès dés l’apparition des premiers symptômes. Les risques de contamination sont à leur maximum lors de la poussée du bouton de fièvre et en particulier lorsque les vésicules sont éclatés. En effet, le liquide qu’elles contiennent est porteur du virus et leur éclatement favorise la contamination. La période où les risques de transmission est la plus forte dure environ 8 jours à partir des premiers symptômes


La contamination entre individus peut se faire de différentes manières :

  • Contact direct avec les plaies (vésicules)
  • Par l’intermédiaire d’objets ayant été en contact avec les plaies (bouteille d’eau, verre…)
  • Par des baisers ou par des contacts sexuels oraux. Dans ce dernier cas, l’herpès labial peut entraîner un herpès génital et réciproquement
  • Par les doigts en cas de contact avec le bouton de fièvre

Il faut garder à l’esprit que l’herpès labial (ou bouton de fièvre) est une maladie bénigne pour les adultes en bonne santé et une prise en charge rapide par le biais d’un traitement adéquate accéléra la guérison. A contrario, un jeune enfant infecté doit consulter rapidement un médecin.

Pour limiter la contamination, lisez notre page consacrée aux conseils en cas d’herpès

Sur le même sujet

Laisser une réponse